lundi 17 janvier 2011

Deux lettres de Saint-Paul-et-Amsterdam (TAAF)

 J'ai le grand plaisir de vous montrer aujourd'hui deux lettres récentes postées depuis la base Martin-de-Vivies à Saint-Paul-et-Amsterdam. Saint-Paul-et-Amsterdam est un des cinq districts formant le territoire d'outre-mer français des Terres australes et antarctiques françaises. Ce district est formé de deux îles : Saint-Paul et Amsterdam distantes de moins de 100 kilomètres, situées au sud de l'océan Indien. La seule base permanente est la base Martin-de-Viviès sise sur l'île d'Amsterdam et qui accueille en permanence entre 23 et 35 personnes, en majorité des scientifiques.

 I'm very happy today to show you two recent covers coming from Martin-de-Viviès, the only settlement on Amsterdam island in the south of the Indian Ocean. This island is part of the French Southern and Antarctic Lands and together with neighboring Saint-Paul island forms one of the five districts of this french territory.



 Ces deux lettres nous montrent que le gérant postal de Martin-de-Viviès dispose de deux moyens pour oblitérer les plis : un cachet manuel visible sur la première lettre et une superbe flamme visible sur la seconde. Quel dommage que la métropole n'utilise plus ces flammes. J'en profite pour remercier chaleureusement les gérants postaux des TAAF qui prennent toujours particulièrement soin des plis que nous leur confions. S'ils nous lisent, qu'ils n'hésitent pas à laisser un petit message sur mon blog!

 Sur la première lettre, le timbre nous montre le docteur Jean Rivolier, médecin-chef et responsable de recherches pour les expéditions polaires françaises et les Terres australes et antarctiques françaises de 1955 à 1979.

 Il faut noter que le politiquement correct a encore frappé puisque le cigare visible sur la photo originale qui a inspiré le graveur du timbre a opportunément  disparu!

 Sur la deuxième lettre, le timbre et la flamme concordent parfaitement puisque les deux nous présentent l'otarie d'Amsterdam (Arctocephalus tropicalis).

 


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire